Contrat d’engagement Tacite

 

Dans la démarche que je vous propose, je vous demande une réelle prise de responsabilité et un engagement réel. 

Je ne suis pas magicien et ma façon de faire de l’hypnose (PNL, EMDR, Coaching) ne vise pas à vous changer, mais à vous faire prendre conscience de vos fonctionnements pour vous aider à changer.

Si vous cherchez à être « sauvé », je vous invite à trouver un autre praticien.

Vincent Manglano

 

 

 

Contrat d’engagement tacite.

 

1 – Le présent contrat engage le Praticien, Vincent Manglano et le Partenaire, à un travail commun avec des objectifs de moyens, non de résultats.

2 – La Psychopratique mis en place entre les deux parties se constituent comme suit :

  • Le Praticien fait 50% du Travail d’accompagnement, au travers de questionnements, de recadrages, d’orientations et d’exploitation des transes proposées par le Partenaire.
  • Le Partenaire fait 50% du Travail d’accompagnement, au travers de ses réponses, de ses retours physiques, émotionnels et psychiques, d’aller dans la direction proposée par les transes mises en place.
  • Si le Partenaire ne suit pas ses 50%, la session s’arrêtera et la séance sera due.

3 – Une Psychopratique se décompose de la façon suivante :

  • Prise de conscience des maux.
  • Mouvements des processus.
  • Rééducation de l’être dans sa psyché.
  • Intégration du Changement pour Autonomiser.

4 – La Psychopratique peut s’étendre à la convenance du partenaire, sur une fréquence laissée à la liberté de ce dernier.

Il est proposé d’attendre au minima de 15 jours entre les sessions, afin de s’observer, de prendre conscience et d’appliquer les différentes actions proposées en séance.

Le Partenaire peut cesser de suivre cette Psychopratique quand il le juge bon, sans en avertir le praticien.

Après quelques sessions (1 à 3) le Praticien peut décider d’arrêter la Psychopratique, s’il estime que sa méthode n’est pas adaptée à la demande du Partenaire. Ce dernier peut le faire quand il le souhaite.

5 – Toute session annulée moins de 48 heures avant est due.

6 – La Psychopratique ne se substitue pas aux médications, aux rendez-vous avec des Médecins et Spécialistes Médicaux. Vous devez continuer vos suivis.

7 – Le Praticien n’a aucune ‘vérité’ ou ‘dogme’ à proposer, il n’est pas là pour conseiller ou enseigner, son objectif est de vous permettre d’ouvrir la compréhension du chemin spécifique de chacun de ses Partenaires

8 – Le Praticien n’a aucun pouvoir et ne peut accompagner le Partenaire que là où il est prêt à aller. Si le partenaire attend un ‘miracle’, il est invité à trouver un autre praticien.

9 – Avant chaque reprise de rendez-vous, le partenaire doit se demander :

  • S’il sent une avancée, une évolution ou un progrès sur sa problématique. Dans le cas contraire, voir pourquoi il veut continuer alors qu’il n’y a pas de retours positifs ?
  • S’il veut continuer sa Psychopratique sous cette forme-là. Dans le cas contraire, aller voir un professionnel qui répondra mieux à ses attentes
  • S’il veut continuer avec ce praticien-là. Dans le cas contraire, ne pas reprendre de rendez vous.